• L'art de vivre japonais dans la cuisine

    L'art de vivre japonais dans la cuisine

    Vous allez me dire, encore un livre sur la minceur et restrictif. Et bien pas du tout, il donne les clés de la cuisine japonaise traditionnelle qui par elle même est source de bien-être.
    Il est écrit par une japonaise qui vit aux Etats Unis et mariée à un américain, elle a essayé de vivre complétement à l'occidentale mais peu à peu elle est revenue à ses racines et a converti son mari. Ce que je trouve beau, c'est qu'elle réussit à la fois de vivre à 100 à l'heure tout en se gardant des moments de calme et de nostalgie positive. La nourriture est pour elle un point d'ancrage qui lui rapelle sa mère, le mode de vie de son enfance. 
    Elle ressemble à cette culture japonaise qui fait le grand écart entre le monde des geishas et celui des mangas et qui y trouve son équilibre.

    Les grandes lignes du livre :

    . Les septs piliers de la cuisine japonaise traditionnelle sont : (remarques personelles en italique)

    - le poisson et les produits de la mer
    Un empereur boudhiste a même émis au VII siècle un décret interdisant de manger des animaux terrestres et il resta en vigueur jusqu'en 1873 !!!
    Mais compte tenu de la pollution existante en métaux lourds qui se stocke dans le gras des poissons, il est conseillé d'en manger que 2 fois par semaine.

    - les légumes
    Et n'oubliez pas les algues, on connaît bien l'algue Nori qui entoure les maki, elle est délicieuse saupoudrée sur le riz. J'utilise aussi l'algue Wakamé qu'on utilise dans la soupe miso. Il y en a plein d'autres mais leur goût est surprenant et j'avoue j'ai un peu de mal.
    Essayez aussi la patate douce, elle surprend le palais et des frites roses, ça change.

    - le riz
    Le riz préféré des japonais est le riz blanc à petits grains ronds. Je l'utilise quand je fais de la cuisine purement japonaise mais je préfère les riz longs thais ou basmati et essayez de le faire cuire au Ricecooker (cuiseur à riz), il est trop bon ainsi et il flotte alors dans la maison l'odeur de riz qui cuit et que j'adore.

     - le soja
    Attention, il ne faut pas confondre le germe de soja qui est issu de l'haricot mungo, un petit grain vert et le soja qui a un grain jaune rond.
    On le connait dans le petit flacon du restaurant asiatique, ce liquide marron et un peu sucré, la sauce soja mais il prend plein de forme.
    Le tofu ou appelé pâté de soja qui est issu du lait de soja caillé. Il peut être soyeux c'est à dire à peine égoutté et tout doux, ferme, grillé, fumé, frit et j'en oublie...
    Le miso qui est une pâte fermentée de soja nature, avec du riz ou de l'orge. Il passe du blanc, au rouge au marron très foncé et à une saveur de douce à très pononcée et salée. C'est un élément indispensable de la miso soupe et il soigne très bien les intestins et estomacs irrités.
    La sauce soja qui traditionnelement est du soja fermenté avec du blé, attention, elle est très salé et le tamari, la sauce soja sans blé
    Les japonais ne boivent pas de lait de soja ni ne mangent de yaourts de soja qui sont des produits purement occidentaux.

    - Les nouilles
    Il y en a plusieurs sortes  comme : les udon à base de blé, les somen à base de blé et très fines, les soba à base de sarrasin.
    On les mangent chaudes et froides.
    Remarquez qu'ils ne mangent pas de nouilles à base de riz comme au Vietnam.

    -  le thé vert
    Essayez le genmaicha, un thé vert au riz complet soufflé, c'est surprenant.
    Recette du thé vert Sencha (le plus classique) pour 4 personnes : 4 cuillères à café de feuilles de thé, 50 cl d'eau frémissante soit à environ 80°C (laissez refroidir 5 minutes après ébullition) et temps d'infusion : 1 à 1 minute 30.

    - les fruits
    Des fruits frais évidemment et de saison 

    . Les sept secrets de la cuisine japonaise sont :

    - une alimentation riche en produits bruts
    - des portions réduite servies dans des petits plats très esthétiques
    - le meilleur mode de cuisson est le plus bref
    - mangez du riz à la place du pain
    - Misez sur un petit déjeuner nutritif
    J'ai du mal le matin à manger de la miso soupe, il faudrait que j'essaie.
    - Limitez les douceurs sucrées
    - Oubliez le mot régime

    Le livre est aussi truffé de recettes de cuisine simples qui nous montre et démontre que la cuisine japonaise ne se limite pas au sushis.

    Verdict, j'aime beaucoup ce petit livre tout simple et qui donne une vision contemporaine mais aussi historique du Japon tout en me faisant saliver.

    -


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :